Les tendances IoT qui feront le monde de demain

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Les tendances IoT

Les tendances IoT qui feront le monde de demain

L’internet des objets n’en finit plus de prendre son essor. Chaque année, de nouveaux objets connectés abordent de nouveaux secteurs d’activités. Après les méandres des phases d’exploration et d’expérimentation débutée au milieu des années 2010, l’IoT amorce désormais une grande ligne droite et devrait approcher de sa vitesse de croisière dans le courant de l’année 2020. L’accessibilité aux particuliers et aux entreprises s’améliore quand, dans le même temps, les objets connectés passent du statut de gadgets amusants à celui d’outils révolutionnaires permettant un gain de productivité remarquable et un confort optimisé. De grandes tendances se dessinent pour les années à venir. Des tendances qui feront, à coup sûr, le monde demain…

Les grandes tendances de l’IoT

Avant de rentrer dans le détail des tendances de l’univers IoT, attardons-nous d’abord sur les grands axes de développement de cette technologie. On peut dégager trois branches majeurs de développement, intimement liées;
– Le big data ;
– Le machine Learning ;
– La blockchain

Le big data

Bien sûr, le big data n’a pas attendu l’émergence de l’IoT pour collecter les données des particuliers comme des professionnels. Seul souci, l’exploitation de ces données et leur redistribution. C’est là que l’IoT intervient, en permettant de générer de nouvelles capacités de calcul. La relation m2m (machine to machine) permise par le développement des IA, le Edge computing permettant le traitement des données en temps réel et d’autres opportunités encore se font jour en intégrant la technologie IoT.

Le machine learning

Le machine Learning est presque indissociable de l’Edge computing. Puisque l’on cherche toujours à améliorer la puissance de calcul des objets connectés, ainsi que leur autonomie et leur intelligence face à des situations données, il est devient nécessaire d’embarquer une IA dans l’objet connecté. Les développeurs usent aujourd’hui de deux stratégies différentes;
– Soit ils augmentent la puissance des processeurs au sein des objets connectés;
– Soient ils développent les algorithmes de machine Learning au sein d’infrastructures plus puissantes avant de l’incorporer à l’objet en question.

De la voiture connectée au raspberry pi, les deux approches sont continuellement travaillées. Et ce, dans le même but : délivrer toujours plus d’indépendance, d’autonomie et d’intelligence à ces objets de façon à limiter le besoin d’intervention humaine. Ainsi, un algorithme appliqué sur une seule machine suffira, puisque cette dernière pourra ‘apprendre’ aux autres machines connectées. Au fur et à mesure, chaque machine améliore son efficacité en partageant ses données et sa ‘réflexion’ avec les autres, rendant le système presque infaillible et capable de détecter des marges d’erreur bien avant l’œil humain par exemple. Entre autres industries, La médecine et la sécurité routière sont particulièrement intéressées par le développement du machine Learning.

La blockchain

La blockchain permet le stockage et la transmission de données agrégées de manière totalement sécurisée, bien que n’étant soumis à aucun organe de contrôle centralisé. Le modèle est extrêmement intéressant dans le cadre du déploiement des IoT. En effet, les informations circulent à travers de périphériques aux architectures bien souvent très différentes les unes des autres. Or, comme l’approche IoT est très récente, elle s’avère peu compatible avec les anciennes technologies de sécurité. La base de données distribuée de la blockchain, en perpétuelle croissance, offre des avantages non négligeables qui permettront à l’internet des objets de franchir un cap supplémentaire. Son approche transparente, sécurisée et décentralisée, une fois adaptée au monde de l’IoT, fait figure de pièce prépondérante dans le puzzle géant des objets connectés.

Les autres tendances de l’IoT

Développement des IA, carte Sim m2m, Edge computing, machine Learning, sécurité en mode blockchain… Voilà en somme les directions dans lesquelles se dirige l’univers de l’IoT. Mais quelles en sont les applications concrètes. Quels types d’entreprises peuvent être intéressés par ces développements technologiques ? Comment ces progrès peuvent-ils se manifester ? C’est ce à quoi nous allons essayer de répondre.

La médecine, prédictive et enfin personnalisée

La médecine est sans conteste l’un des secteurs d’activité qui va radicalement changer. Grâce aux multiples appareils connectés, tels que les montres capables de relever les biorythmes de chacun par exemple, l’accumulation des données et la capacité de traitement en temps réel de ces données va aboutir à une médecine prédictive. Il sera possible de suivre la santé d’un individu précisément. Selon la physiologie de chacun, les réponses immunologiques différentes d’une personne à une autre face à une maladie, la génétique et de multiples paramètres très individualisés, la médecine pourra adapter ses traitements afin de délivrer une réponse parfaitement adéquate. En résumé, nous allons tous y gagner en précision et en prédiction, et donc obtenir de meilleurs résultats. Pour la première fois de l’Histoire de l’humanité, la médecine traitera réellement les patients au cas par cas.

D’un autre côté, les robots et machines connectées vont permettre d’accroître la précision des interventions chirurgicales. Y compris lors de contrôles à distance. L’apport de la technologie dans la prévention et le soin des maladies est immense. Et l’on peut même étendre la chose au bien-être. En effet, chaque effort effectué demande une nutrition adaptée, en fonction des besoins du corps humain. Le sport et le fitness par exemple, développent déjà ce type d’applications. Mais elles seront encore améliorées dans un futur très proche.

L’industrie, maintenance prédictive et automatisation des tâches

Depuis l’année dernière, les entreprises commencent à accélérer le processus de connectivité de leurs chaînes de production. Ici, c’est l’Edge computing qui est en première ligne avec la technologie machine à machine relatives aux IA. Des logiciels spécialement développés pour la gestion de la maintenance des machines sont apparus. De fait, i lest désormais possible de détecter les pannes… Avant qu’elles n’interviennent. L’internet des objets permet alors de commander des pièces de rechange ou d’appeler un technicien automatiquement. Grâce à l’IoT, on amoindrira les ruptures de chaînes de production. On y gagnera en productivité, grâce au temps gagné.

Mais la productivité des machines et des chaînes n’est pas le seul poste impacté. La qualité de travail des employés sera également améliorée. Température de l’usine, éclairage, systèmes de sécurité intelligents, suivi d’objet, détection du port du casque, ergonomie du poste de travail en fonction de la morphologie et de la santé de l’employé… Absolument tout ce qui permet une meilleure qualité de vie et de travail pourra jouir des avancées technologiques des I.A. et de l’IoT.

Les transports, gestion de flotte et aide à la conduite

Si l’idée des véhicules autonomes fait son chemin depuis quelques années déjà, il semble que l’année 2020 soit l’année de mise en circulation de la toute première voiture entièrement autonome. C’est du moins ce que quoi parie Elon Musk. Freinage, accélération, prise en considération du style de conduite du pilote, changement de voies, détection de pluie, sécurité routière, et même divertissement dans l’habitacle sont autant d’applications découlant de l’internet des objets. Mais la voiture ne sera pas le seul véhicule augmenté. Le transport maritime, ferroviaire et le transport de marchandises sur route s’adapteront également très vite à ces nouvelles technologies.

D’autre part, la gestion de flotte est révolutionnée par l’apparition d’applications dédiées. Une simple carte Sim embarquée (eSIM) et les données relatives à la conduite, au temps passé au volant, aux trajets, au trafic apportent des données directement traitées par un organe central. Ainsi, il est possible d’anticiper les révisions, de mesurer l’usure des pneus, de détecter les conduites à risque, de calibrer la conduite afin de consommer moins de carburant. Le gain financier direct est énorme et se mesure déjà. Quant à la logistique, elle devient d’un coup bien plus simple à gérer.

Le contrôle d’un territoire, smart cities et agriculture

Entre les applications dédiées aux villes, à la circulation routière, aux commerces, au confort dans les immeubles ou dans les transports en commun et celles spécifiquement déclinées pour faciliter les cultures agricoles, l’IoT fait aussi une entrée fracassante dans nos vies quotidiennes, à la ville comme à la campagne. Imaginez pouvoir mesurer automatiquement l’humidité d’un sol, le mûrissement des céréales, des légumes ou des fruits, surveiller et contrôler l’approvisionnement en eau pour les bêtes ou les cultures, agir en prédiction de la météo… En laissant l’IoT piloter directement certains appareils. Un gain de temps, de productivité et de confort.

En ville, le smart building a déjà pris un temps d’avance. Mais de nouvelles applications apparaîtront encore dans les mois à venir.

Les technologies qui font progresser l’IoT

Les performances de l’IoT reposent sur d’autres technologies. Nous en avons déjà abordé plus haut, notamment en ce qui concerne la sécurité avec la blockchain ou le M2M avec les algorithmes d’intelligence artificielle. Pour que l’internet des objets puisse délivrer sa pleine mesure, d’autres paramètres technologiques doivent donc eux aussi s’augmenter. C’est le cas de la vitesse de transmission des données par exemple, avec l’introduction prochaine de la 5G. Désormais, les vitesses de transmission sans fil atteindront des performances proches, voire supérieures aux vitesses filaires. Avec une bande passante augmentée, n’importe quelle plateforme IoT sera en mesure de transmettre ses ordres sans que rien ne puisse venir entraver sa bonne marche.

Mais la 5G n’est pas le seul élément permettant l’explosion véritable de ’’l’internet of the things’’. L’amélioration de la vision par ordinateur en est un autre. Sans ces capteurs ultra performants, impossible pour une voiture connectée de repérer le danger et de l’éviter, impossible pour une caméra de surveillance de détecter le port du casque obligatoire, impossible pour votre smartphone de deviner où se situe le visage sur la photo que vous allez prendre. Cette amélioration de la vision informatique permet le développement d’application sur les chaînes de production des usines comme en matière de sécurité, à la maison, dans son commerce ou dans les lieux publics.

On peut aussi évoquer la réalité étendue, regroupant toutes les technologies de la réalité virtuelle, de la réalité augmentée ou de la réalité mixte. Pour l’instant, ces applications sont majoritairement dédiées au divertissement, mais à compter de 2020, les entreprises vont commencer à se saisir de ces technologies dans la formation, la présentation ou la simulation, à l’aide des puissances de calcul accessibles via l’IoT.

Enfin, la grande nouveauté de 2020 porte le nom de constellation IoT. Des milliers de mini-bots lancés en orbite et combinant leurs expériences pour offrir encore plus de couverture réseau, notamment dans l’espace maritime. Le but ? Améliorer grandement les communications, où que l’on se trouve, en rendant compatibles les fréquences utilisées par l’IoT aux fréquences spatiales. On peut s’attendre à une véritable nouvelle révolution.

Entrer en contact avec nous aujourd’hui ou complétez le formulaire ci-dessous pour un devis.

M2M SIM Devis

Step 1 of 5 - Vos détails

  • Vos détails

    S'il vous plaît remplir vos coordonnées pour recevoir votre devis gratuit!
Nick Banduch

Nick Banduch

Leave a Replay

À propos de moi

M2M France fournit des solutions de données mobiles M2M IoT sur mesure pour toute application ou projet à travers le monde. Suivez nos dernières nouvelles pour des informations sur l’industrie et des offres spéciales.

Messages récents

Suivez Nous

Facebook Page: Please enter a valid URL

Vidéos IoT

Scroll to Top